Quelles perspectives pour le transport routier européen en 2022 et au-delà ?

Publié le 31 mars 2022 - 5 min de lecture

Plus de ventes en ligne, de développement durable, d’électrification, de transformation numérique, d’innovation... Aucun responsable de flotte ne pourra échapper à ces quatre tendances de fond de court et moyen terme du transport routier. Gagnez du temps avec nos deux experts Michelin* qui nous expliquent les principaux points à retenir

 

majortrends portrait

majortrends portrait

Nathalie Duroux, directrice Veille clients et marché LB Trucks & Buses chez Michelin
Laurent Tridemy, responsable Insight et Prospective stratégique chez Michelin

 

majortrends img1 ecommerce

majortrends img1 ecommerce

 

#1 : le commerce en ligne va s’accélérer

Le commerce en ligne affichait déjà une croissance soutenue avant la pandémie et les confinements généralisés l’ont propulsé à de nouveaux niveaux ! Au sein de l’UE, le commerce en ligne a généré un CA de 757 milliards d’euros en 2020, tous secteurs d'activité confondus(1).

En Europe, le taux d’adoption du numérique est passé de 81 % à 95 % du fait de la crise de la COVID-19 : une telle augmentation aurait demandé deux à trois ans dans la plupart des secteurs aux taux de croissance pré-pandémie(2). Et cette tendance devrait se poursuivre.

La hausse des achats en ligne s’est accompagnée d’une plus grande exigence de la part des consommateurs, en particulier en ce qui concerne l’immédiateté. Une livraison en temps quasi réel est devenue la nouvelle norme dans tous les secteurs.

#2 : la mobilité durable est un incontournable

L’enjeu majeur pour le secteur du transport est de réduire ses émissions pour devenir plus durable. La réglementation devient toujours plus stricte, en particulier avec le nouveau standard VECTO (Vehicle Energy Consumption Calculation Tool).

Pour le dernier kilomètre en milieu urbain, les véhicules de livraison se sont déjà engagés dans la voie de l’électrification.

Pourtant, selon IHS, en 2030, 90 % des M&HCV (véhicules utilitaires moyens et lourds) seront toujours des véhicules diesel. En 2035, ils représenteront encore 64 % des ventes de véhicules. Il faudra attendre 2040 pour que ce pourcentage passe sous la barre des 50 %, toutefois, les véhicules diesel resteront majoritaires sur les routes jusqu’en 2050(3).

De ce fait, en se fondant sur l’évolution prévisionnelle des prix des carburants, les coûts de la technologie et les contraintes réglementaires :

  • Le diesel devrait rester l’option la plus compétitive en matière de coûts et le carburant dominant dans le transport routier jusqu’en 2040.
  • Les véhicules hybrides pourrait renforcer la résilience du diesel en cas de pression accrue sur les émissions de GES (gaz à effet de serre) et de polluants.
  • Le gaz naturel se positionne comme le carburant le plus comparable au diesel en matière de TCO et contribue également à réduire les émissions de CO2 et de polluants.
majortrends img2 sustainability

majortrends img2 sustainability

majortrends img3 digitalisation

majortrends img3 digitalisation

#3 : la transformation numérique pour l’optimisation des flottes

Lorsque nous parlons de transformation numérique, nous pensons aux plateformes logistiques, mais aussi à la télématique, car la maintenance prédictive prend véritablement corps avec les poids lourds connectés.

La télématique (lien article IoT - Thomas Ledoux mag#3) permet de recueillir des données que l’intelligence artificielle peut utiliser pour optimiser la gestion des flottes.

En Europe, 38 %(4) des véhicules de plus de six tonnes sont aujourd’hui connectés.

À moyen terme, la transformation numérique va permettre de lier l’ensemble des flux de données et des facteurs...


#4 : les avancées dans l’innovation

L’innovation renvoie inévitablement aux véhicules autonomes, qui se caractérisent par cinq stades d’autonomie (de 1 à 5). Le stade 1 correspond à l’assistance à la conduite, tandis que le stade 5 correspond à un véhicule 100 % autonome. Le stade 3, soit un véhicule semi-autonome, devrait se concrétiser d’ici 2025.

Le stade 5 n’est pas encore pour tout de suite, mais il va favoriser le « platooning » (utilisation de convois ou pelotons de poids lourds), ce qui va réduire l’empreinte écologique (la réduction de la consommation de carburant diminue les émissions de CO2) et renforcer la sécurité (en réduisant le risque d’erreur humaine, en particulier dans les situations de freinage d’urgence).

Cette technologie va être déployée progressivement et ne sera pas mature avant 2035, mais il faut déjà l’avoir en tête.

majortrends img4 innovations

majortrends img4 innovations


 

Les tendances de fond dans le transport routier en bref

 

 

fr take in at a glance

fr take in at a glance

SOURCES

* Entretien avec Nathalie Duroux et Laurent Tridemy réalisé le 6 octobre 2021.

(1) Rapport de la FEVAD : https://www.fevad.com/chiffre-cles-2021-fevad/
(2) https://www.lorienglobal.com/en/insights/ecommerce-in-europe
(3) https://ihsmarkit.com/index.html
(4) Analyse et rapports de BCG et de Berg Insight 2021

Découvrez nos podcasts

Rejoignez la communauté!

En fournissant mon adresse e-mail et en cliquant sur « Vous abonner », j'accepte de recevoir des e-mails marketing de la part de Michelin. 
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
Pour en savoir plus sur la manière dont Michelin traite vos données personnelles et exercer vos droits, cliquez ici. 

Les champs marqués d’un * sont obligatoires, à défaut nous ne pourrons pas traiter votre demande.

_ *
Vous êtes...
  • Un professionnel du transport
  • Un revendeur de pneus
  • Autre
0

Vous utilisez un navigateur Web obsolète.

Vous utilisez un navigateur qui n'est pas pris en charge par ce site web. Cela signifie que certaines fonctionnalités peuvent ne pas fonctionner comme prévu ou entraîner des comportements étranges lors de la navigation.

Utilisez ou mettez à jour/installez l'un des navigateurs suivants pour profiter pleinement de ce site !

Firefox 78+
Edge 18+
Chrome 72+
Safari 12+
Opera 71+