image operating advice

Conseils d'utilisation

INTRODUCTION AU MONTAGE DES PNEUMATIQUES POIDS LOURD ET BUS
 

Le montage s’effectue après avoir vérifié la conformité et la compatibilité du pneu. Une bonne mise en oeuvre du pneu, réalisée suivant les modes opératoires préconisés et respectant les règles de sécurité en vigueur, assure au personnel et au matériel une excellente protection et permet l’utilisation de tout le potentiel des pneumatiques.


A. Précautions générales

  • Les opérateurs doivent toujours être équipés de leur tenue de protection usuelle (casque anti-bruit, gants, chaussures de sécurité, lunettes de protection, etc.)
  • Les opérateurs doivent disposer d’un mode opératoire.
  • Les opérateurs doivent s’assurer que le véhicule soit à l’arrêt, que son moteur soit coupé et que le véhicule soit correctement stabilisé (frein de parking, cale, chandelles, etc.)


B. Précautions au montage des pneus

  • S’assurer du bon état de la roue et de ses composants.
  • S’assurer de la compatibilité pneu-roue, pneu-véhicule et pneu-usage.
  • Respecter les positions, sens de montage, sens de rotation et consignes lorsqu’ils sont mentionnés sur les flancs des pneus.
  • Veillez à ce que l’intérieur du pneu soit propre, sec, exempt de corps étrangers. Pour une enveloppe ayant déjà roulé vérifiez soigneusement que l’intérieur du pneumatique ne montre pas de traces de roulage en sous-gonflage (marbrures, dislocations).
  • Changez le joint de valve ou la valve.
  • Assurez un gonflage en toute sécurité en suivant les étapes de gonflage. Assurez-vous que tous les éléments soient bien en place. Ne restez jamais face au pneu monté, mais placez-vous dans l’axe de la bande de roulement à une distance de minimum 3 mètres.
  • Toutes ces précautions sont indispensables autant pour un pneu neuf que pour un pneu ayant déjà roulé.
  • Nous recommandons de monter les pneumatiques sur des roues à valve protégée pour les véhicules équipés de freins à disque pour éviter le risque de détérioration de la valve par un objet qui se coincerait entre le frein et la roue.

Un mauvais montage peut provoquer des dommages aux pneumatiques, au véhicule ou aux personnes (blessures graves voire mortelles).


C. Vérification des valves

À cause du vieillissement et de la température élevée liée aux freins, les joints de valve et les rallonges de gonflage sont à remplacer à chaque changement de pneu. Un bouchon de valve en excellent état est indispensable pour préserver l’étanchéité.

maintenance page 27

maintenance page 27

maintenance page 27 bis

maintenance page 27 bis

Schéma d'étanchéité pour des pneus jumelés. Pour ce type de montage, toujours positionner les valves face à face.


LES BONS GESTES DE GONFLAGE DES PNEUS

Cela doit être effectué par un personnel compétent à l’aide de l’équipement approprié. Une installation non conforme peut endommager le pneu (pas forcément visible au moment du montage), la chambre à air ou la roue.

La pression de gonflage du pneu à froid doit être définie conformément à la charge, la vitesse et les conditions d’utilisation.

Michelin recommande d’effectuer le gonflage des pneus avec une « cage de gonflage ».

Le gonflage doit être réalisé en deux étapes :

Première étape :
• prégonflez jusqu’à 1,5 bar
• examinez l’état du pneumatique, en cas de doute arrêtez l’opération et appelez un spécialiste

la juste pression photo principale

la juste pression photo principale

Positionnez-vous dans le prolongement de la bande de roulement et à 3 m minimum pendant le gonflage.

Seconde étape :
• gonflez jusqu’à la pression adaptée
• placez le pneumatique verticalement dans la cage de gonflage ou dans une zone aménagée.

L'ÉQUILIBRAGE
 

Il est important de veiller au bon équilibrage des pneus. En effet, celui-ci :

• participe à la longévité kilométrique
• préserve la mécanique d’une usure prématurée
• garantit le confort de conduite du véhicule

LE SERRAGE DES ROUES
 

Le bon couple de serrage des roues préserve la qualité mécanique de la liaison au sol, et donc votre sécurité.


A. État des roues :

  • L’état de toutes les roues doit être contrôlé régulièrement. Une roue ou jante fissurée doit être remplacée.
  • Les roues ou les jantes ne doivent pas être réparées à l’aide d’une soudure.
  • En cas de besoin de soudure, le pneu doit être retiré de la jante. Sans cela, le risque d’explosion est très élevé.
  • Le pneumatique peut être remonté lorsque tous les éléments sont à nouveau à température ambiante.
  • Avant d’effectuer une soudure sur le châssis du véhicule, les ensembles pneumatique et roue doivent être retirés.
  • Pour tout démontage de roues en plusieurs parties du véhicule, il est recommandé de dégonfler les pneus.


B. Avant toute opération de serrage il faut :

1. Nettoyer :

  • la face d’appui du moyeu et de la roue.
  • les goujons et les écrous.

2. Vérifier :

  • l’état des trous de fixation (déformations, fissures, etc.).
  • l’état des goujons (déformations, état des filetages, etc.).
  • l’état des écrous (déformations, état des filetages, etc.).
  • si nécessaire, ôter la rouille et les restes de peinture avec une brosse métallique.
  • les possibles ébarbages sur métal. 

3. Lubrifier :

  • avec une goutte d’huile sur le filetage des écrous et des goujons ainsi que sur la face d’appui des écrous plats ou à bec.
  • ne jamais lubrifier la face d’appui des écrous ou rondelle sphérique ou de type M.

4. Le couple de serrage final :

  • Doit être fait en respectant les couples de serrage ainsi que les valeurs préconisées par le constructeur du véhicule.
  • Respecter l’ordre de serrage en croix en fonction du nombre d’écrous.
  • Un serrage au juste couple facilite le démontage en cas de crevaison, ne déforme pas les axes et assure votre sécurité.
capture d e cran 2020 01 29 a 18 05 12

capture d e cran 2020 01 29 a 18 05 12

Un excès de serrage est souvent aussi néfaste qu’un manque de serrage et peut entraîner :

  • des déformations et/ou rupture des axes de roues.
  • la déformation des filetages des écrous pouvant aller jusqu’à la perte des roues.
  • l’ovalisation des tambours, etc.

Après une période de trente minutes ou d’une distance parcourue de 50 à 100 kilomètres, le serrage des écrous des roues doit être vérifié à nouveau à l’aide d’une clés dynamométrique correctement calibrée. Lors du serrage, les écrous ne doivent pas être desserrés puis resserrés. Ils doivent simplement être contrôlés.

SURVEILLANCE ET ENTRETIEN
 

Les pneumatiques doivent être examinés régulièrement. Pour cela, assurez-vous que le véhicule soit arrêté, moteur coupé et parfaitement immobilisé avant tout examen.


A. Entretien des pneus


• Michelin vous recommande d’examiner :
- toute usure irrégulière, perforations, coupures, déformations visibles au niveau de la bande de roulement, des flancs ou de la zone d’accrochage du pneu.
- toute détérioration de la jante avec un professionnel du pneu.

• Les causes des problèmes de comportement (ex : tirage vers la gauche ou la droite, problème de confort dû à des vibrations...) doivent être recherchées.

• Si une perte de pression survient, il est impératif de s’arrêter le plus vite possible car la conduite en sous-gonflage entraîne une dégradation thermique des composants du pneu.

• Le pneu doit être retiré de la jante pour déterminer la cause de la perte de pression.

• Tout dégât doit être examiné par un professionnel du pneu capable de déterminer si une réparation est nécessaire ou possible.

• Les réparations doivent être réalisées par un spécialiste du pneu qui prendra la responsabilité de la réparation.

• Avant toute réparation, l’intérieur du pneu doit être examiné pour s’assurer qu’il ne comporte pas de dégradation.

B. Inspection du pneu et recommandations

capture d e cran 2020 01 29 a 19 02 18

capture d e cran 2020 01 29 a 19 02 18

De gauche à droite, essieux : Directeur (F), Moteur (D), Porteur (T)

1. Usure des pneus sur ESSIEU DIRECTEUR des véhicules moteurs (pays à roulage à droite)

• Le pneu Avant Gauche a une usure plus rapide que celle du pneu Avant Droit
• L’épaule du pneu Avant Droit est généralement plus marquée que celle du pneu Avant Gauche en raison de l’inclinaison des routes et de la multiplicité des ronds points.

Nos solutions :

Afin d’équilibrer les usures et bénéficier du potentiel complet des 2 pneus en intégrant le recreusage, suivez ces conseils :
• Permutation à 50 % d’usure des pneumatiques droite et gauche
• Retournement sur jante de l’avant droit
• Recreusage entre 2 et 4 mm de sculpture restante, soit 80 % de taux d’usure.


2. Usure des pneus sur ESSIEU MOTEUR

• En règle générale, les deux pneumatiques intérieurs ont une usure plus prononcée au niveau de l’épaule de la bande de roulement, du côté intérieur du châssis.
• Plusieurs facteurs : l’angle de carrossage, le type de suspension, l’utilisation du ralentisseur, le circuit et la charge.

Nos solutions :

Afin d’équilibrer les usures et bénéficier du potentiel complet des 4 pneus en intégrant le recreusage, suivez ces conseils :
• Permutation intérieure et extérieure (jumelage).
• Retournement sur jante des deux pneumatiques intérieurs.
• Recreusage à 80 % de taux d’usure (3 à 4 mm de sculpture restante).
• Retrait selon la réglementation en vigueur. Montez les pneus rechapés MICHELIN Remix sur les véhicules moteurs en position arrière.


3. Usure des pneus sur ESSIEU PORTEUR (cas des semi-remorques avec 3 essieux fixes)

Suite au ripage important, la rapidité d’usure des pneumatiques qui équipent les 3 essieux n’est pas identique :
• Le 1er essieu est moyennement pénalisé par le ripage et aura donc un taux d’usure intermédiaire entre le 2e et le 3e essieu.
• Le 2e essieu sans aucune contrainte, a un taux d’usure très faible.
• Le 3e essieu a une usure plus rapide car le plus pénalisé par le ripage lié à la géométrie du véhicule.`

Nos solutions :

Afin d’équilibrer les usures et bénéficier du plein potentiel des pneus en intégrant le recreusage, suivez ces conseils :
• Permutations entre positions en fonction des usures
• Retournement sur jante sur 1er et 3e essieu
• Recreusage à 80 % d’usure entre 3 et 4 mm de sculpture restante :
- sur 1er essieu possible selon les usages
- sur 2e essieu recommandé
- sur 3e essieu non recommandé

Retrait sur 1er, 2e et 3e essieu selon réglementation en vigueur. Pour les remorques et semi-remorques, les pneus MICHELIN Remix peuvent être montés en multiples positions.

C. Permutation et retournement 


La permutation est une opération qui consiste à démonter la roue d’une position du véhicule et la remonter dans une autre position. Le retournement sur jante est l’opération qui consiste à démonter le pneu de la jante et de le remonter dans le sens inverse. Ces deux opérations permettent d’accroître le rendement des pneus de l’ordre de 20%.

Certains pneus présentent un sens de roulage qu’il faut respecter en début de vie pour optimiser le fonctionnement de la sculpture. Il est nécessaire dans ce cas de retourner et permuter toutes les enveloppes de l’essieu pour conserver le même sens de roulage.

maintenance page 34

maintenance page 34

D. Cas de l’Antisplash™


Le dispositif Antisplash™, est conçu pour être efficace du côté extérieur du véhicule. L’information « Côté Extérieur » est gravée en plusieurs langues sur le flanc avec Antisplash™.

  • Pneumatiques 385/65 R22.5 et 315/70 R22.5 (vérifier les encombrements avant tout retour sur roue des pneus 385/65 R22.5 Antisplash™ et 315/70 R22.5 Antisplash™)
  • Pneumatiques 385/55 R22.5

Le retournement sur jante est réalisable. Il faut impérativement vérifier que l’Antisplash™ n’est en contact avec aucune pièce mécanique. Pour cela il faut vérifier les débattements dans toutes les positions de braquage (de butée à gauche à butée à droite) en tenant compte des variations de géométrie en usage dynamique du véhicule.


 

E. Géométrie


Une bonne géométrie permet de préserver un bon rendement kilomètrique du pneu. Un bon réglage de tous les essieux du véhicule peut faire gagner en moyenne 20 % de kilométrage des pneus et économiser en moyenne 2 % de carburant. (Source Josam Alignment)

PRÉCAUTIONS POUR LE DÉMONTAGE DES PNEUS
 

Lors du démontage de la roue du véhicule, si le pneu fait partie d’une monte jumelée ou si la jante présente des dégâts évidents, les pneus :

  • ​​​doivent être dégonflés en retirant l’embout de la valve
  • conformez-vous aux recommandations et instructions du fabricant du véhicule

Le démontage du pneu avec la roue montée sur le véhicule Michelin ne recommande pas cette pratique qui doit être utilisée uniquement s’il est impossible de retirer la roue. Dans ce cas, dégonflez entièrement le pneu en retirant l’embout de la valve.

STOCKAGE ET MANUTENTION
 

A. Conditions pour un bon stockage des pneus :

• Local propre, aéré, sec, tempéré et ventilé, à l’abri de la lumière directe du soleil et des intempéries.

• Loin de toute substance chimique, solvant ou hydrocarbure susceptible d’altérer la nature de la gomme.

• Loin de tout corps pouvant pénétrer dans la gomme (pointe de métal, bois, etc.).

• Loin de toute source de chaleur, de flamme, de corps incandescent, de matériel pouvant provoquer des étincelles ou décharges électriques et de toute source d’ozone (transformateurs, moteurs électriques, postes à souder, etc.).

• Lors d’un stockage en piles, s’assurer que les pneus ne soient pas déformés. Si le stockage est de longue durée, effectuer une rotation (inversion de l’ordre des pneumatiques dans la pile), afin de pouvoir extraire les pneumatiques les plus anciens en premier.

• Éviter d’écraser les pneus sous d’autres objets.

• Stockage :
- Pour un stockage de courte durée (jusqu’à 4 semaines), les pneus peuvent être stockés horizontalement, les uns sur les autres, sur des palettes en bois. La hauteur de la pile ne doit pas dépasser 1,2 mètre. Après 4 semaines, les pneus doivent être inversés dans la pile. Lorsqu’ils sont montés sur des jantes, les pneus doivent être stockés gonflés en position verticale ou sur une seule couche sur des chariots de stockage.
- Pour un stockage longue durée, les pneus doivent être stockés en position verticale sur une seule couche sur des chariots de stockage à au moins 10 cm du sol. Pour éviter toute déformation, il est conseillé de les tourner une fois par mois.

• Chambres à air :
- Les chambres à air des pneus doivent soit être légèrement gonflées, saupoudrées de talc et placées dans les pneus, soit être dégonflées en petites piles de 50 cm max. dans des compartiments de chariots de stockage sur une surface plane. Les palettes en lattes de bois ne conviennent pas car elles peuvent appliquer une pression sur certains endroits.
- Si les chambres à air sont fournies par le fabricant dans des cartons ou filmées, elles doivent y être stockées car l’emballage fournit une protection contre la contamination, l’oxygène et les effets de la lumière.

• Flaps :
- Les flaps doivent en principe être placés avec les chambres à air dans les pneus, mais s’ils sont stockés séparément, ils doivent être posés à plat sur des rayonnages non contaminés, exempts de poussière, graisse et humidité. Ne les suspendez jamais, cela peut les déformer et les agrandir. 


B. Pour la manutention des pneus et accessoires, les opérateurs doivent :

• Appliquer les consignes de sécurité de l’entreprise.

• Être équipés de leur tenue de protection usuelle pour la manutention.

• Utiliser des instruments et matériels non agressifs pour les pneus.


C. Informations additionnelles de stockage Michelin :

• Les pneus stockés plus de cinq ans doivent être examinés par le personnel compétent pour déterminer s’ils sont aptes à être utilisés à nouveau.

• Il est fortement recommandé de gonfler à l’azote les pneus qui doivent être stockés. En cas d’utilisation d’air, celui-ci doit être le plus sec possible avant de pénétrer dans le pneu. Vérifiez qu’un bouchon de valve est installé sur la valve.

• Les pneus des véhicules qui restent au sol doivent être gonflés à une pression normale adapté au véhicule. Tous les six mois, cette pression doit être vérifiée et corrigée si nécessaire. Tous les quatre mois, les pneus doivent être tournés d’un quart de tour. Les pneus doivent être utilisés sur une certaine distance chaque année jusqu’à ce que tout « phénomène d’aplatissement » disparaisse.

• Les pneus des véhicules suspendus doivent être dégonflés à environ la moitié de la pression normale pour le véhicule.

• Les pneus de rechange stockés doivent également être dégonflés à environ la moitié de la pression normale pour le véhicule.

• Une procédure doit être mise en place pour garantir que les pneus stockés à une pression réduite soient correctement regonflés au moment de leur remise en service.

• Tout pneu ayant été stocké doit être inspecté visuellement par le personnel compétent avant d’être mis ou remis en service.